dimanche 6 mai 2012

La fermeture définitive des portes dimensionnelles

Nous souhaiterions aborder la question très controversée des dites "portes dimensionnelles", controversées et dangereuses car statitsiquement, quiconque en aborde le sujet de façon trop insistante et trop officielle finit généralement assez rapidement entre quatre planches, au mieux dans un discrédit total ou en prison. Le célèbre et éminentissime Jacques Bergier, co-auteur du "Matin des Magiciens", l'aura lui-même payé de sa vie alors qu'il annonça qu'il avait fait une découverte déterminente à leur propos; découvertes qu'il s'apprêtait à publier.

Nous savons que le projet "Stargate" (comme la série télé en effet, produite entre autre pour qu'à la simple évocation de la question celle-ci puisse faire sourire ou s'esclaffer; avis aux amateurs: souriez, vous êtes filmés!). Focus donc sur la question: les points d'entrée et de sortie sont devenus impraticables. Avis aux serviteurs du chaos: attentez à la vie de cette planète et vous y mourrez comme tous les autres. Nous espérons le message assez clair. Historique...

 Début 2011 nous fermions toutes les portes dimensionnelles permettant les échanges rapides entre différents points de l'univers reliés entre eux par le principe des "trous de vers" (celui-ci ou équivalents, peu importe). Cette manœuvre a été engagée au vue de l'intensité des mouvements entrants et sortants orchestrés par les forces armées surtout états-uniennes, à la solde des membres "éminents" du gouvernement occulte mondial qui pensaient pouvoir les utiliser afin de quitter le navire terrestre, après l'avoir mis définitivement à sac. Notre planète a été pillée, ni plus ni moins, devant servir de réservoir à vampiriser et épuiser jusqu'à la mort, comme devant permettre aussi d'y prélever nombre d'esclaves humains à fournir à "d'autres puissances" (où pensez-vous que soient passées tant de personnes disparues sans jamais laisser la moindre traces, du moins pour la majorité d'entre elles?).

Quoi qu'il en soit, si ce récit fait très peu sérieux aux yeux de tout un chacun (ce journal ne se voulant pas fortéen), il sonnera en revanche extrêmement juste pour d'autres qui savent exactement ce qu'il en est, ceux auxquels s'adresse d'ailleurs expressément cet article, une fois n'est pas coutume. Ils cherchent désespérément un moyen de passer, mais toutes les portes ont été closes et placées sous excellente garde! Tous les accès ont été fermés. Celle de la station ionosphérique HIPAS en Alaska (disparue, depuis, des mises à jour des cartes de Google Earth - étrangement rendues entièrement floues), située à quelques 150 Km au Nord-Ouest de la station HAARP (encore partiellement visible tant elle est tristement célèbre; inutile donc de trop la cacher). A également été fermée la porte immergée dans le Golfe d'Aden, situé dans la mer d'Oman (Cf. photo aérienne ci-dessus), entre le Yémen, sur la côte sud de la péninsule arabique, et la Somalie dans la corne de l'Afrique, ainsi que toutes les autres, y compris celle découverte en dernier lieu au pôle sud, comme celle autour de laquelle a été construite la demeure de David Rockefeller lui-même. Il est absolument inutile d'imaginer pouvoir mettre le feu aux poudres et fuir par l'une d'entre elles. D'une part parce qu'il n'y aura plus assez de feu pour les enflammer, et d'autre part parce que ces portes resteront closes quoi qu'il advienne, et qu'y perdrait simplement la vie quiconque y mettrait vraiment l'énergie pour tenter d'en forcer le passage (avis aux amateurs).

Soyons clair. Si nous considérons notre planète comme un organisme vivant (nul ne pourrait nier qu'elle l'est), nous devons également considérer certains parmi les moins recommandables de la conditions humaine actuelle comme des vecteurs de sa dégénérescence, travaillant ni plus ni moins qu'à sa mort, puisqu'ils sont les prédateurs de toute forme de vie et d'harmonie en ce monde au titre du profit à en tirer. Nous sommes entrés dans une logique, une ère, une vibration, un Temps Cosmique, appelez ça comme vous le voulez, qui ne se prête plus du tout à ce genre de petit jeu de destruction de (bio)masse. D'autres lois prévalent désormais, et comme toutes les lois, elles entendent à être respectées. Disons en cela que nous avons considérablement renforcé des défenses immunitaires de notre monde. En cela, quiconque, individuellement ou collectivement, représenterait un facteur de risque trop important pour l'équilibre de notre monde et des consciences qui tentent d'y prospérer harmonieusement, sera ciblé par ces "défenses", et sera purement et simplement éliminé au titre de la sauvegarde du reste de l'ensemble du système complexe que représente notre planète et ceux qui aimeraient pouvoir y vivre dans d'autres conditions que l'enfer qui leur est encore actuellement imposé par les ennemis de tout ce qui vit.
Nous parlons au futur... Ce n'est pas tout-à fait juste. Le temps qui correspond à ce discours est bel et bien le présent. Il suffit de se reporter au nombre de suspensions du droit au maintien dans l'incarnation présenté dans d'autres articles de ce journal pour avoir un aperçu de ce qui est déjà entrepris, et tout ne peut être dit ici malgré tout. Cette logique défensive va se radicaliser car plus l'ennemi se sentira sans retraite possible et définitivement mis à bat, plus il sera dangereux avant de disparaître. Il faut tenir bon et avoir confiance. Les temps déjà réellement changé. Bien davantage que vous pourriez l'imaginer!

1 commentaire:

  1. 6.17 de cette vidéo >>> http://www.youtube.com/watch?v=XmMwo1Xzgus

    +

    http://goo.gl/maps/IzJSS

    =

    A également été fermée la porte immergée dans le Golfe d'Aden, situé dans la mer d'Oman.

    *_* !!!

    RépondreSupprimer

Merci pour votre collaboration éditoriale.
Vos commentaires seront édités après modération.
Si vous souhaitez nous faire parvenir un message en privé, merci de bien vouloir utiliser la plate-forme des contacts à cette adresse:
https://archimagistere.com/fr/contacts/ (catégorie "Le contenu du site" pour un message relatif à nos publications).

Merci